The Dump : Recycling of Thoughts
Exposition au Centre Łaźnia, Gdansk, Pol



Un laboratoire d’idées artistiques par Agnieszka Kulazińska

The Dump - recyclage d’idées est une sorte de laboratoires d’idées artistiques. Les artistes ont été encouragés à prolonger les concepts d’un autre artiste, à utiliser les concepts entreposés sur le blog de Maurice Benayoun. Au lieu de recettes toutes faites, ils se virent proposer de jouer avec les principes et règles de l’art. Même si le blog était le début d’une expérimentation artistique, les projets étaient clairement différents.

Qu’est-ce que thedump.net, le blog de Maurice Benayoun ? On peut le définir comme une décharge d’idées où les concepts artistiques sont entreposés, idées théoriques, souvent hypothétiques. The Dump.net doit être perçu plutôt comme un commencement que comme une fin. Avec le blog, les idées sont matérialisées, elles entrent en circulation dans le monde de l’art. Un artiste offre un accès aux courants de sa conscience créative. 1 Pourquoi devrions-nous produire des idées quand on peut utiliser celles qui existent déjà ? C’est une question immanente du blog, dont la cible est constituée de critiques d’art, d’artistes et de commissaires d’expositions. TheDump.net n’est pas seulement un blog proposant des idées c’est aussi un projet artistique qui se développe sur Internet. Il peut également être défini comme un monumental travail de vie, le grand œuvre. Si nous supposons que l’art est une sorte de message où un objet créé n’est rien d’autre qu’un intermédiaire, Benayoun en créant son blog à idées a utilisé les spécificités d’Internet. Les idées qui restent dans votre esprit ou dans vos tiroirs sont simplement de « l’art pour l’art », tandis que sur Internet elles se transforment en actes de communication.

Demander à d’autres artistes d’accomplir vos idées a retourné les vecteurs et posent plusieurs questions cruciales pour l’art contemporain. Le point le plus important concernait la spécificité de l’artiste contemporain. Quelles sont les compétences utiles pour créer des messages artistiques ? Que reste-t-il du concept romantique du créateur ? 2 Un artiste devenu célèbre, est-il davantage connu pour lui-même que pour son travail ? L’art contemporain demande-t-il encore à être matérialisé ? Combien d\'œuvres d’art connaissons-nous sans les avoir jamais vues ? Ces questions ont eu une importance clé pour comprendre l’exposition et le travail présenté.3

The Dump-recyclage d’idées concerne aussi les relations qu’ont, aujourd’hui, l’artiste et le commissaire d’expositions. Dans l’esthétique traditionnelle, l\'œuvre créée était utilisée comme un intermédiaire entre l’artiste et celui qui la recevait. Avons-nous maintenant des commissaires d’expositions qui se sont substitués à l\'œuvre qui est dématérialisée ? C’est un fait que les commissaires d’expositions mettent les œuvres réalisées dans un certain contexte, confirmant souvent leur valeur en les acceptant dans une institution.4

Pour moi, l’aspect le plus intéressant du projet était le dialogue constant. Malgré sa finalité traditionnelle, la présentation dans une galerie d’art, le projet a été en constante évolution, 5 et il constituait également une invitation à la conversation, adressée aux récipiendaires. The Dump-recyclage d’idées a d’abord été une exposition sur les concepts artistiques et le processus de création, une tentative de poser les questions sur l’évaluation et la stratégie de la réception : une bonne idée, une réalisation minable ; du beau travail et un concept faible. D’un côté le projet était une provocation, de l’autre il a été une expérience. Sa réalisation comportait un certain risque. Les artistes accepteraient-ils d’utiliser les idées d’un autre créateur ? Ne risquais-je pas de n’avoir à montrer que des murs blancs avec la copie des lettres de refus ? Qui suis-je en tant que commissaire d’exposition ? Suis-je un instrument aux mains de l’artiste ? Ou l’un des nombreux acteurs ? La réalisation des concepts, leur interprétation, sont intégrées de manière immanente dans le blog.

1 Unrealized potential, exposition basée sur une idée similaire a été présentée à la Cornerhouse Gallery, Manchester, à l’été 2010. Omar Kholeif quand il a écrit sur l’exposition a souligné le défi que représente I’Internet pour le droit d’auteur. Cf. : http://www.frieze. com/shows/review/unrealised_potential/

2 Cela semble être particulièrement fort dans la perception sociale de l’art en Pologne.

3 The Dump-recyclage d’idées a son origine dans le blog et son sommaire y est également publié : www.thedumprecyclingmysli.wordpress.com.

4 Cf. la notion d’art institutionnel d’Arthur Danto

5 On pourrait dire, pour paraphraser Nicolas Bourriaud, que l’exposition était un point à la ligne. Cf.: Esthétique relationnelle, Les Presses du réel 2002 (English translation, Relational Aesthetics, p. 21).

Blog de discussion et réflexions sur l'exposition (Polish/English)

The Dump Recycling Mysli






Affiche The Dump à Laznia

Never ending Story by Agnieszka Chojnaka

Dump of the Dump by Kama Sokolicka

Table Tennis Player by Dave Ball

91,0 MHz by Łukasz Ogorek