The Paris-New Delhi Tunnel
VR, networks, video and audio communication, music


Un Tunnel Paris New Delhi dans le cadre de NINR
du 25 janvier et jusqu’au 8 février 1998


En septembre 1995 Les visiteurs du musée d’Art Contemporain de Montréal et ceux du Centre Georges Pompidou à Paris creusaient chacun de leur côté un tunnel virtuel à la rencontre les uns des autres. Deux ans plus tard ce premier maillon d’un tunnel virtuel autour du monde se prolonge d’une section Paris/New-Delhi. Les réseaux au service du rapprochement des individus et des cultures dans une création interactive de Maurice Benayoun.
De chaque extrémité de ce tunnel virtuel le public pourra creuser dans un volume de matière constitué d’images appartenant au passé commun de la France et de l’Inde. L’espace ainsi créé par le déplacement des visiteurs se constituera en temps réel. Pendant le creusement il sera possible de discuter avec son homologue et parfois de le voir sous la forme d’une image flottant dans l’espace du Tunnel. En effet, chacun est filmé pendant qu’il creuse et son image animée se retrouve sur une surface qui occupe sa place dans le monde virtuel.
Pour le Tunnel sous l’Atlantique la rencontre n’eut lieu qu’après 5 jours de creusement, pour le Tunnel Paris-New Delhi les rencontres se multiplieront sur les routes de l’Inde. Différents lieux intermédiaires seront identifiés par une partie adéquate de l’iconographie. Lorsque les deux creuseurs s’intéresseront à des images de même nature ou de même époque, ils pourront, s’ils le désirent se rencontrer. Grâce à l’aide du « gadevu », un agent presque intelligent, le tunnel préfigure les systèmes de recherche d’images fondés sur le comportement et non sur la déclaration. Il constitue aussi un nouveau mode de rencontre rendu possible par les réseaux informatiques. La rencontre résulte de la proximité d’intérêt au delà de la proximité spatiale. Un début de voisinage sémantique.
La musique interactive créée par Jean-Baptiste Barrière pour ce Tunnel servira, comme la voix de chaque interlocuteur, de boussole pour favoriser la rencontre. Le son spatialisé permet en effet de localiser l’autre creuseur dans l’espace opaque des images. La musique nous guide au travers des images dans la recherche de l’autre.
Côté Français, le tunnel partira de l’exposition Nouvelle Image, Nouveaux Réseaux de la Villette, présenté à la Cité des Sciences, le pendant indien se tenant à New-Delhi dans le cadre de la manifestation Virtual Gallery.


Le Tunnel Paris- New Delhi
de
Maurice Benayoun
Musique : Jean-Baptiste Barrière
Production exécutive : Z.A
Coordination : Studio Cérézales
Coproduction : AFAA/ Cité des Sciences et de I’Industrie
Développement : Z.A Production
David Nahon / Tristan Lorach
Avec la participation de SGI.





LE TUNNEL PARIS - NEW DELHI